Comune di Spilimbergo
Sito Web Ufficiale - Official Web Site

Ville de la Mosaïque

SPILIMBERGO – VILLE DE LA MOSAÏQUE: ITINÉRAIRES, ART, CULTURE

Spilimbergo est connue comme la « ville de la mosaïque » car elle possède une école de mosaïque, la Scuola Mosaicisti del Friuli, active officiellement depuis janvier 1922, héritière de l’ancienne tradition artistique de Rome et Byzance et donc d’Aquilée et de Venise. Spilimbergo est aujourd’hui la capitale de la mosaïque décorative, murale ou pariétale, comme peuvent le démontrer les oeuvres grandioses et précieuses sorties de l’Ecole et des ateliers de la ville, qui ornent les aéroports, les universités, les palais royaux, les résidences publiques et privés, les stades, les cathédrales et les mosquées du monde entier. Sous la direction d’une équipe expérimentée de maîtres hautement qualifiés, dans l’Ecole toutes sortes de réalisations sont exécutées, d’après les esquisses de quelques uns des plus éminents artistes contemporains.

SPILIMBERGO

A quelques pas des grands centres citadins et de la mer surgit Spilimbergo. Petit bourg d’anciennes origines, la ville eut une grande splendeur au Moyen Age et pendant la Renaissance.

Ici séjournèrent personnages illustres comme l’Empereur Charles V et le Roi de France Henry III. Une ancienne légende raconte que les Seigneurs de Spilimbergo cachèrent leurs richesses dans une galerie creusée sous le Château. Personne ne les a jamais retrouvées ... Mais un autre trésor se trouve en ces lieux et il n’est pas du tout caché : ce sont les oeuvres des artistes qui ont fait de Spilimbergo l’une des plus belles villes du Frioul.


LE CENTRE VILLE historique
La place du Dôme était le centre des activités administratives et économiques. Là les marchands qui arrivaient des villes voisines en remontant le gué du fleuve Tagliamento, vendaient leurs marchandises (à voir la Petite Eglise de l’Ancona qu’autrefois était la destination des pèlerins).

Sur cette belle place on exerçait les négociations, on exécutait les contrôles sur les marchandises et l’on payait les impôts. Palazzo del Daziario (de l’Octroi) du XIIIème siècle, siège des magistrats, et le Palais de la Loggia (XIVème siècle), halle aux marchands, en sont les témoins. Sous les porches de la loge on trouve encore gravée la Macia, l’ancienne unité de mesure de longueur utilisée pour contrôler la régularité des achats et des ventes.

Suite au développement commercial, pendant le XIVème siècle le petit centre se développa rapidement et trois remparts de clôture furent érigés.

La tour, Torre Orientale (1304), faisait partie de la première enceinte. A voir la Casa Dipinta, la maison peinte attenante à la tour, peinte à fresques dans le XVIème siècle avec des scènes de la vie d’Hercule. Au delà de la tour, le Borgo di Mezzo et le Borgo Nuovo se déploient. Ils sont divisés en deux par le Corso Roma, qui est l’axe principal de la ville historique. C’est ici que les familles enrichies édifièrent entre le 1500 et le 1700 leur palais: à voir surtout Palazzo Monaco (XVIème siècle).

Au bout des principaux bourgs on trouve les bourgs populaires Valbruna et Broiluccio (maintenant Piazza Borgo Lucido). Ce dernier, avec ses bâtiments caractéristiques, était autrefois un vaste espace ouvert, destiné aux réunions de l’Assemblée Populaire.

Dans le cadre de la ville historique, l’église des Santi Giuseppe et Pantaleone (dite des Frères – XIV siècle) où est conservé le splendide Choeur en bois réalisé en 1475 par le graveur vicentin Marco Cozzi et l’église de Saint Giovanni (XIVème siècle) autrefois siège de la confrérie des Battus, méritent d’être visitées.

LE CHÂTEAU

L’histoire du château se mêle avec celle des Seigneurs de Spilimbergo, les plus respectables de la région et « ministeriales » du Patriarché d‘Aquilée. Déjà endommagé par un tremblement de terre, le Château fut incendié en 1511 pendant une révolte populaire : seul échappa au désastre celui que l’on appelle Palazzo Dipinto, le palais peint. Le Château se présente aujourd’hui comme un regroupement de résidences cossues, entouré par moitié d’un fossé tandis que le reste est à pic sur un des talus du fleuve Tagliamento.

Franchissant le pont qui enjambe le fossé, on passe sous la tour qui donne accès à la cour. A gauche surgit Palazzo Tadea (1566) et attenant Palazzo Ciriani qui conserve à l’intérieur des fresques du XVIème siècle. De suite Palazzo Troilo (XVIème siècle), tandis que plus à droite s’élève Palazzo Dipinto : la façade est décorée de fresques représentant chevaux et palefreniers, Vertus Théologales et Cardinales attribués à Andrea Bellunello (XVème siècle). L’aile occidentale est composée d’un ensemble de bâtiments du XVIème et XVIIème siècle.     

LE DÔME

L’édifice, commencé en 1284 et complété en 1359, fut construit adossé à l’ancienne enceinte de murs, englobant une tour qui fut ensuite transformée en clocher.

Sur le côté nord, s’ouvre le portail de Zenone de Campione, dit aussi porte moresque, accès autrefois réservé aux Seigneurs. La façade principale, celle située à l’ouest, est caractérisée par sept rosaces, une particularité unique dans le Frioul. À l’intérieur, le Dôme présente trois nefs, divisées par des colonnes peintes à la fresque, qui portent des arcs en ogive eux aussi décorés.

Dans la nef de gauche, on peut admirer l’autel de Saint André avec une toile de Giuseppe Heintz le Jeune datant de 1655, qui représente le martyr du saint ; l’autel de Saint Jean-Baptiste et celui du Crucifix. Quant à la nef de droite, elle abrite l’autel de Saint François avec une toile de Palma le Jeune du XVIIième siècle, la chapelle du Carmine avec des sculptures de Pilacorte, la chapelle du Rosaire avec des toiles de Gasparo Narvesa (fin XVIiéme – début XVIIième siècle).

Dans la nef centrale, l’orgue a retrouvé sa place, son caisson est décoré de tables de Giovanni Antonio Pordenone (1525). Mais les véritables joyaux de la Cathédrale sont les fresques des absides, toutes du XIVième siècle. L’abside centrale est complètement peinte à fresques qui représentent des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament sur les parois et les Docteurs de l’Eglise et les Evangélistes sur la voûte.

Dans l’abside de droite, on trouve les fonts baptismaux de Pilacorte (1492) et en descendant les escaliers, on rejoint la crypte.

PALAZZO DI SOPRA ET BORGO VALBRUNA


Récemment restauré, le palais fut propriété des Contes de Spilimbergo jusqu’au 1920. Au XVI siècle il accueilli l’Accademia Parteniana, école humaniste établie par Bernardino Partenio et soutenue grâce au Comte Adriano. L’aspect actuel du palais est la conséquence des interventions effectuées entre XVIème et XVIIème siècle. La façade conserve une part de la décoration originaire à trompe-l’oeil et sujets mythologiques, historiques et floréals. Maintenant siège de l’Hôtel de Ville, le palais se trouve dans la caractéristique Valbruna, bourg typiquement médiéval avec ses bâtiments populaires, ses ruelles étroites et cours internes.      

LES RENDEZ-VOUS PRINCIPAUX A SPILIMBERGO


Le Carnaval
Défilé de masques, animations et musiques dans les rues (avant-dernier dimanche de carnaval).

Sapori d’Europa - Saveurs d’Europe
Manifestation de gastronomie, folklore, musique et art, visites guidées de la ville, avec la participation de communautés de plusieurs Pays européens (mai).

Spilimbergo Fotografia
Expositions photographiques sous la direction du CRAF, Centre de Recherche et Archivage de la Photographie (à partir de juillet).

Folkest
Festival international de musique ethnique et nouvelles tendances. Journées conclusives à Spilimbergo avec concerts, animations, petit marché du disque et des instruments musicaux (fin juillet).

JournÉes historiques de la Macia
Evocation historique en costume, Palio de l’Assomption (compétition en costume), dîner médiévale en costume, animations, anciennes tavernes et atmosphères de la Renaissance (du 13 au 16 août).

JournÉes historiques de la Macia
Evocation historique en costume, Palio de l’Assomption (compétition en costume), dîner médiévale en costume, animations, anciennes tavernes et atmosphères de la Renaissance (du 13 au 16 août).

Mosaico e Mosaici
Exposition des travaux en mosaïque des élèves de l’école de mosaïque Scuola Mosaicisti del Friuli (août).

Foire de San Rocco
Marché artisanal et hobbistes (15 et 16 août).

Rivivono Antichi Sapori – Anciennes Saveurs
Exposition marché de produits de la tradition (début octobre).

Noël à Spilimbergo
Animations dans le centre ville, petit marché, magasins ouverts (décembre).

POUR TOUT RENSEIGNEMENT

 

Pro Spilimbergo
Palazzo La Loggia, in Piazza Duomo, 1
33097 Spilimbergo (PN)

Telephone/Fax: + 39 0427 2274

Website: www.prospilimbergo.org 
mail: iat(at)comune.spilimbergo.pn.it

Scuola Mosaicisti del Friuli


Via Corridoni, 6
33097 Spilimbergo (PN)
Tel. +39 0427 2077
Fax +39 0427 3903
Website: www.scuolamosaicistifriuli.it 
mail: info(at)scuolamosaicistifriuli.it